Tragédie inexpliquée : Le récit bouleversant de la vie et de la mort d’Abiba à l’âge de 12 ans

 

SVP, prenez le temps de lire attentivement l’histoire déchirante de la petite Abiba, décédée hier soir à l’âge de 12 ans :

Abiba rentrait de l’école lorsqu’une dame lui a remis de l’argent. Elle a décrit cette dame comme étant belle, grande, brune, et extrêmement gentille. Cette rencontre apparemment innocente a basculé la vie d’Abiba, qui a reçu 200 FCFA de cette inconnue.

Utilisant une partie de cet argent le jour même, Abiba a gardé le reste pour le lendemain, déclenchant une série d’événements tragiques.

Au fil des jours, Abiba a commencé à voir la dame partout, tombant malade de manière inexplicable. Elle s’est battue avec toute sa force pour rester en vie, mais après dix jours de maladie, elle a tragiquement succombé.

De manière poignante, Abiba avait anticipé sa fin imminente et avait demandé à ses proches de faire venir sa Mbombo et sa grand-mère maternelle pour un dernier adieu. Elle était convaincue que la mystérieuse dame remporterait le combat.

Les médecins ont été perplexes face à sa maladie. Tous les tests étaient négatifs, et ils avaient l’impression qu’une force inconnue aspirait son énergie vitale. Abiba ne cessait de s’affaiblir, tout en continuant à voir la dame.

Même après avoir récité des versets bibliques et cherché l’aide des praticiens de la médecine traditionnelle et des Imams, il était trop tard. La dame mystérieuse insistait pour qu’Abiba la suive, refusant tout contact avec la famille.

Les parents, désemparés, ont proposé de rembourser les 200 FCFA à la dame, voire de lui donner plus d’argent, mais elle a catégoriquement refusé. Abiba était la seule à voir et à communiquer avec elle.

Le récit de la bataille de l’enfant avec des forces obscures était insoutenable. Les cris d’Abiba lors des attaques de la dame résonnaient dans tout l’hôpital.

Traumatisés, les parents de la petite Abiba ne comprennent toujours pas cette tragédie. Ils l’enterrent aujourd’hui à Fouban, incapables d’accepter que cette histoire puisse être réelle.

Lady Ponce, partageant ce récit déchirant, pleure en soulignant l’horreur de la situation. Les larmes coulent de ses yeux, donnant l’impression que la petite Abiba est toujours vivante, laissant chacun se demander comment une telle tragédie a pu se produire.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *